Habitat et Biodiversité
Corridors écologiques

La taille des habitats naturels et leur transformation en réserves intégrales de biodiversité, c'est-à-dire avec une présence humaine minimale et un impact faible, est un facteur décisif pour sauvegarder la biodiversité et enrayer sa perte constante année après année.

Plus les habitats sont étendus, plus ils sont viables; plus l'Homme n'intervient pas sur ces zones, plus elles prospèrent au fil du temps. Cela a un impact positif pour les humains puisque cela permet d'augmenter la qualité de l'air, la qualité de l'eau et des sols agricoles fertiles.

Notre mode de pensée qui consiste à placer l'humain au centre comme bénéficiaire de tout, a produit et produit encore une réduction accélérée des habitats et par conséquent, de la biodiversité qu'ils accueillent. C'est une erreur morale mais aussi finalement, de calcul.

Que faire, concrètement et immédiatement ?

Les solutions d'intervention se révèlent complexes, car la variété des intérêts humains et les fortes justifications (parfois égoïstes) que nos esprits peuvent élaborer pour défendre chacune de nos actions en tant qu'humain - même les plus honteuses - pourraient nous plonger dans le désespoir. Nous avons besoin de héros éclairés qui, avec une patience tactique, sauront lutter.

habitat_page_image

linea pallini 1

Nos objectifs

 

Nous avons identifié une solution qui, si elle est mise en place correctement, pourrait augmenter au fil du temps ce que nous appelons aujourd'hui des corridors écologiques. Créer des corridors écologiques intouchables, qui relient les îlots d'écologie restants et les grands parcs naturels protégés, permet d'étendre efficacement les zones d'habitats grâce à de véritables routes écologiques, protégées. La faune et la flore aurait ainsi la possibilité de se déplacer librement, de croître et de se multiplier à nouveau, sans l'humain.

 

Objectif immédiat

 

L'objectif immédiat est de mettre fin à la consommation des habitats et à leur fragmentation et de les relier les uns aux autres grâce à des corridors écologiques.

 

Objectif sur le long terme

 

L'objectif à long terme, dans la lignée d'E.O.Wilson, est de dépasser notre mode de pensée actuel et de comprendre que la survie de notre propre espèce, dans un espace limité tel que la Planète, est absolument lié à la manière dont nous partageons cette dernière avec les autres vies qui la peuplent.

La nature n'est ni bonne ni mauvaise, la nature est avec nous; mais elle sera sans nous si nous annulons les conditions qui permettent notre existence et celle de nombreux autres êtres. L'histoire, la véritable parabole de l'île de Pâques, c'est l'avertissement.

Réservons 50% de la planète à d'autres vies en limitant l'occupation des terres et la croissance démographique, et en développant des Corridors qui relient ce qui reste aujourd'hui des Habitats.